Soyons des comarcheurs, apprenons à naviguer ensemble, d’égal à égal, pour relever le grand défi collectif de la sécurisation culturelle !

Réalisée dans un esprit de rencontre, de partage, de reconnaissance et de valorisation, cette recherche collaborative présente des exemples concrets de pratiques de sécurisation culturelle et met en évidence des savoirs sur les pratiques éducatives.

Sa force réside dans les savoirs culturels et d’expérience des personnes qui ont partagé ce qu’elles font au quotidien, permettant de mettre au jour des pratiques concrètes, des services de garde jusqu’à l’université, développées en contextes innu et provincial.

Les résultats offrent des pistes d’action inspirantes par le partage de pratiques de personnes engagées et convaincues qui travaillent au quotidien à soutenir la persévérance scolaire et la réussite éducative d’apprenant.e.s innu.e.s. Tous les milieux éducatifs peuvent s’en inspirer.

Utitshipin ma kuessipanan tshetshi utetetan, nui shaputuepin e metemeian ne meshkenam e innuian. Ishi ishpitenitaman mak ishi tapueienitaman nui uiten. Teshep nui shaputuepen e pimutaian nitinnu-aitun ashit e patakutaian nitinnu-aimun.

Lorsque vient le moment pour moi d’entrer en relation avec vous, dans votre environnement, je veux être en mesure de vivre mon identité en tant que Première Nation. Je veux m'exprimer en fonction de mes croyances, de mes valeurs et de mes savoirs culturels. Je veux affirmer mon identité dans ma langue et ma culture.

– Julie Rock

CONTEXTE DE RECHERCHE

PROBLÉMATIQUE

Un des enjeux déterminants pour favoriser la persévérance scolaire et la réussite des élèves autochtones serait le maillage entre la culture et les pratiques éducatives. Or, ce maillage présente des défis importants inhérents à la langue, à la culture, aux approches pédagogiques et aux programmes. Pour relever ces défis, la sécurisation culturelle offre des possibilités à explorer au regard de la transmission de la langue et de la culture, des modèles d’apprentissage et des pédagogies, des savoirs culturels, des pratiques d’enseignement et d'autres éléments relatifs au développement de l’enfant, à la santé et au mieux-être.

Quelles pratiques de sécurisation culturelle contribuent à soutenir la persévérance scolaire et la réussite éducative d’élèves autochtones?
  1. Identifier des pratiques de sécurisation culturelle
    pour soutenir la persévérance scolaire et la réussite éducative des jeunes des Premiers Peuples.
  2. Documenter conjointement des exemples de pratiques
    de sécurisation culturelle, situés dans leur contexte, à partir de ce que font les membres du personnel scolaire et d’organismes qui travaillent à soutenir les jeunes des Premiers Peuples.
  3. Identifier les critères de persévérance scolaire et de réussite éducative
    présents dans les exemples de pratiques de sécurisation culturelle.
  4. Identifier les liens et les limites des programmes en vigueur au primaire et au secondaire (postdoctorat).
  5. Analyser les potentialités et les écueils de la sécurisation culturelle
    à travers les exemples de pratiques et les témoignages des participant.e.s et d’élèves.
  6. Formaliser les exemples de pratiques
    de sécurisation culturelle et les rendre disponibles dans un site web pour les diffuser dans les milieux éducatifs et les milieux de recherche.

MÉTHODOLOGIE

Les pratiques de sécurisation culturelle qui contribuent à soutenir la persévérance et la réussite des élèves autochtones sont celles identifiées par les participant.e.s de la recherche à partir de leur savoir d’expérience.

PRINCIPAUX RÉSULTATS

« Ce qui est bon pour les élèves autochtones est bon pour tous les élèves »

La dimension collective, souvent évoquée dans les exemples de pratiques, montre l’importance de travailler ensemble pour mieux soutenir la persévérance et la réussite.

Mots les plus utilisés pour parler de sécurisation culturelle

Aperçu des contextes où se situent les exemples de pratiques

PRINCIPALES RETOMBÉES

ÉCLAIRAGE SUR LA PERSÉVÉRANCE ET LA RÉUSSITE

Réussite éducative et persévérance scolaire

Les critères de persévérance et de réussite évoqués concernent la langue, la culture, la fierté, l’intérêt, la curiosité, les rires, les sourires, l’entraide, l’intégration sociale, avoir un but dans la vie. Chaque réussite est importante, pas seulement le diplôme.

Compétence 15 – Valoriser et promouvoir les savoirs, la vision du monde, la culture et l’histoire des Autochtones

Exemples de pratiques documentées par la recherche en relation avec les cours propices à s’inspirer de la pratique.

RÉFLEXION SUR LES PROGRAMMES 

Si presque toutes les provinces disposent d’un cadre stratégique ou d’un référentiel indiquant d’accorder une place fondamentale aux perspectives autochtones, on constate une grande disparité à travers les différentes provinces et les territoires quant à la prise en compte de ces contenus ou principes d’apprentissage autochtones.

Plusieurs possibilités de mobilisation des savoirs, des réalités et des perspectives autochtones sont à développer dans toutes les disciplines scolaires.

Proposition d’un modèle de sécurisation culturelle pour soutenir la persévérance et la réussite des élèves des Premiers Peuples

SOUTENUES PAR LES RÉSULTATS DE LA RECHERCHE

  1. Créer et maintenir un lien de confiance, dans un accompagnement respectueux et bienveillant des jeunes, des adultes et des familles.
  2. Sensibiliser tout le personnel à une démarche de sécurisation culturelle et l'engager dans cette démarche.
  3. Valoriser les ancrages culturels dans l’enseignement.
  4. Considérer le contexte plurilingue des apprenant.e.s.
  5. Ajuster les outils et les critères d’évaluation.
  6. Revoir les programmes de plusieurs disciplines scolaires pour y intégrer les savoirs, les réalités et les perspectives autochtones.
  7. Développer des ressources et du matériel culturellement signifiants pour les apprenant.e.s.
  8. Reconnaître pleinement la compétence 15 et l’intégrer de façon explicite au référentiel de compétences professionnelles de la profession enseignante.
  9. Mobiliser les savoirs, les réalités et les perspectives autochtones dans la formation de l'ensemble des enseignant.e.s et du personnel scolaire.
  10. Soutenir les collaborations ainsi que les maillages interculturels et interprofessionnels.
  11. Favoriser la rencontre culturelle.

Identité - Langue - Culture

Cette recherche permet d’avoir accès à des exemples concrets de pratiques de sécurisation culturelle développées dans des milieux qui accueillent des apprenant.e.s des Premiers Peuples. Elle donne ainsi une image plutôt positive de ce qui se fait dans ces milieux. Or, il est important de mentionner que cet échantillon n’est pas représentatif de ce qui est réalisé de manière plus générale.

Il reste beaucoup à faire pour vaincre les préjugés, le racisme et la discrimination dans la société et dans les milieux éducatifs.

Il est essentiel de travailler collectivement à changer les mentalités et à transformer les pratiques de façon plus large. Des projets sur l’accompagnement des équipes et la formation du personnel scolaire pourraient aider à faire un pas de plus.

Toutes les recherches sont importantes, et c’est grâce à la diversité des objets d’étude et des angles d’analyse que nous parviendrons ensemble à proposer des pistes d’actions pour des changements durables.